Sonno_Sereno

Insomnie, troubles du sommeil

Quand on parle de troubles du sommeil, on fait référence à un ensemble de troubles qui peuvent affecter pas seulement la quantité de temps qu’on peut dédier au sommeil, mais aussi la qualité de celui-ci, en tenant en considération également l’altération des activités diurnes résultant d’un rythme veille-sommeil altéré et non satisfaisant.

Les troubles du sommeil comprennent l’insomnie. En générale, l’insomnie fait référence à une condition d’insatisfaction relative à la quantité et/ou à la qualité du sommeil.

En particulier, l’insomnie peut être caractérisée par:

  • Difficulté à s’endormir (insomnie précoce);
  • Réveils nocturnes fréquents et prolongés;
  • Réveil précoce le matin (insomnie tardive);
  • Une combinaison de ces difficultés (insomnie mixte ou généralisée).

Le traitement de l’insomnie aujourd’hui prévoit soit le traitement pharmacologique (à travers l’utilisation de médicaments hypnotiques, généralement les benzodiazépines) soit non-pharmacologique, selon qu’il s’agit respectivement, d’insomnie occasionnelle/situationnelle ou d’insomnie chronique.

L’utilisation de médicaments hypnotiques ou anxiolytiques (benzodiazépines) est déconseillée pendant plus de 2 semaines. En effet, une utilisation prolongée peut provoquer des effets secondaires tels que la somnolence diurne et les vertiges, outre l’accoutumance et la tolérance.

D’autre part leur suspension drastique provoque un syndrome de sevrage caractérisé par un rebond de l’insomnie (effet rebond), agitation psychomotrice, anxiété et tremblements.

Certaines techniques classiques de dérivation cognitivo-comportamentale qui visent à modifier des habitudes erronées ou facteurs environnementaux nocifs font part de la thérapie non pharmacologique. En outre, en enseignant des techniques spécifiques de relaxation pour le corps et l’esprit, le thérapeute aide le patient à se débarrasser des pensées anxieuses et des «ruminations mentales» qui ne permettent pas à l’esprit de se détendre.

La phytothérapie joue également un rôle très important dans le traitement de l’insomnie. L’action relaxante des plantes officinales – comme la Camomille, la Mélisse, le Pavot, la Passiflore, le Tilleul et la Valériane – est en effet largement connue grâce à leur effet calmant et anxiolytique sur l’organisme.

Des études médicales récentes ont confirmé l’importance de l’utilisation de l’hormone Mélatonine pour rétablir un sommeil régulier. En Italie, la Mélatonine (jusqu’à 1 mg) est considérée un complément alimentaire et pas un médicament, puisqu’il s’agit d’une substance déjà produite par notre organisme pour réguler le rythme veille-sommeil.

Shopping Cart